L'artiste !

JOYEUSES FETES DE FIN D'ANNEE A TOUS !!!!!!
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthieu
Admin
Admin
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 18/09/2008
Age : 28

MessageSujet: La lumière   Ven 19 Sep - 22:21

Pour ce tuto nous avons choisi de travailler nos temps d’exposition en fonction de la lumière.

Voici donc une petite explication concernant l’exposition de vos photos :

Pour qu’une photo soit bien exposée, il faut que la pellicule ou le capteur reçoive la bonne quantité de lumière.
Cette quantité est mesurée par la cellule photoélectrique de l’appareil. La quantité de lumière nécessaire parvenant à la pellicule dépend de trois facteurs : l’ouverture, la vitesse, la sensibilité. L’ouverture (le diaphragme) peut être assimilée au diamètre du tuyau, la vitesse, au temps pendant lequel le robinet est ouvert et la sensibilité au volume du récipient. Il est donc possible de remplir le récipient avec un tuyau deux fois plus grand en laissant le robinet ouvert deux fois moins de temps... C’est la base de la photographie !

LE DIAPHRAGME

Le choix d’une ouverture (diaphragme) joue sur la profondeur de champ de la photo. Plus l’ouverture est grande (plus le chiffre est petit), moins la profondeur de champ est étendue. La profondeur de champ (profondeur de champ) est la zone de netteté (de 1m à 1.50 m, par exemple). Le choix du diaphragme conditionne donc le résultat obtenu. Pour détacher un visage du fond, on choisit une grande ouverture (petit chiffre), F2.8 par exemple. Pour un paysage, on pourra préférer une profondeur de champ maximum, donc une petite ouverture (grand chiffre), F11 par exemple.

LA VITESSE

Le choix de la vitesse conditionne aussi le résultat. Pour un sujet en mouvement, une vitesse rapide (1/1000) fige le mouvement. Le sujet est net. Avec une vitesse plus lente, on voit des effets de filé (impression de mouvement). Le choix de la vitesse est aussi imposé par l’objectif utilisé. Avec un 300 mn, il est convenu de ne pas utiliser de vitesses inférieures à 1/300, avec un 100 mn, 1/100... En dessous de 1/125, mieux vaut utiliser un pied.

LA SENSIBILITE

Les pellicules actuelles ont des sensibilités de 25 à 3200 ISO. Si vous voulez prendre des photos avec des vitesses élevées (sport), une grande ouverture, avec peu d'éclairage, mieux vaut choisir une pellicule de 400 ISO voire plus. Plus le chiffre est grand, plus la sensibilité est grande (demande moins de lumière). Par contre, le grain monte avec la sensibilité. Le grain se voit surtout sur des agrandissements (30x40 et plus). Certains capteurs numériques proposent des réglages sur 100, 200 ou 400 ISO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wawa-pictures.forumperso.com
Matthieu
Admin
Admin
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 18/09/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: La lumière   Ven 19 Sep - 22:22

Soyez sensible aussi à la lumière qui éclaire votre scène. En extérieur, les lumières du matin sont vives et donnent du relief à votre prise de vue, celle du soir est la plus chaude ; elle va donner l’impression que vous êtes extraordinairement bronzé malgré un été pourri. Evitez la lumière de midi pour la plupart des images, et en particulier pour les portraits, car elle créé des ombres très dures, avec de forts contrastes entre les zones d’ombres et de lumières, et elle "écrase" votre scène.
La lumière d’un ciel uniformément gris peut être intéressante pour des portraits doux, car elle permet d'éviter la présence d’ombres désagréables sur le visage, mais donnent en général des images assez "plates" soit sans relief.
Les plus belles lumières sont souvent les lumières d’orage (plus exactement juste après l’orage) lorsque le soleil perce les nuages, que l’air a été lavé par la pluie et que vous obtenez une lumière très vive et chaude sur des fonds de ciels gris... Evidemment cela sous-entend que vous êtes resté sous la pluie le temps que l’orage finisse...
Enfin, en intérieur méfiez vous d’un phénomène qu’on appelle la température de couleur. Les lampes d’intérieur vont provoquer sur vos images une dominante de couleur rouge orangée (surtout si vous utilisez un film diapositive) assez désagréable : mieux vaut utiliser soit un film prévu pour, soit plus simplement un flash ou la lumière venant des fenêtres.

Pensez à vos arrière plan :

Avant d’appuyer sur le déclencheur, forcez vous à regarder tout ce qui est dans le cadre que vous avez choisi et pas seulement le sujet qui vous a amené à photographier la scène. C’est valable pour tous les éléments qui peuvent gêner le rendu de l’image, comme par exemple un sac plastique abandonné dans l’herbe qui va provoquer sur la photographie une "tache" claire très visible (tant que vous y êtes, n’hésitez pas à le ramasser pour le mettre à la poubelle, et d’un vous ferez une bonne action et de deux, vous aurez une meilleure photo!).
Essayez aussi d’isoler votre sujet de l’arrière plan quand vous souhaitez le mettre en valeur (par exemple pour un portrait) : pour cela, il faut choisir un arrière plan relativement homogène et qui n’attire pas l'?il et diminuer au maximum la profondeur de champ en choisissant une grande ouverture (f2, f2,8, f4, f5,6).
Quand vous souhaitez donner de la profondeur à une scène, et en particulier pour les vues d’ensemble, les paysages, il faut au contraire jouer sur une profondeur de champ suffisamment importante pour que les différents plans soient nets, et surtout sur l’utilisation d’un premier plan, en incluant dans votre prise de vue les objets les plus près de vous (exemple un feuillage quelconque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wawa-pictures.forumperso.com
Matthieu
Admin
Admin
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 18/09/2008
Age : 28

MessageSujet: Re: La lumière   Ven 19 Sep - 22:22

Nous avons vues dans mon précédant post que le choix de la vitesse conditionne aussi le résultat. Pour un sujet en mouvement, une vitesse rapide (1/1000) fige le mouvement. Le sujet est net ! La vitesse d’obturation représente le temps pendant lequel votre appareil reste "ouvert", soit le temps pendant lequel il reçoit la lumière émise par la scène photographiée. Plus cette durée est longue, plus la pellicule reçoit de lumière. Cette durée est comptée en secondes et fractions de secondes. Les vitesses (le terme est inexact puisqu’il s’agit d’une durée, mais reste le plus utilisé) les plus courantes sont 1/30 1/60 1/125 1/250 1/500 ?etc.
Si vous choisissez une vitesse d’1/60, cela signifie que vous indiquez à l’appareil de rester ouvert pendant une durée d’un soixantième de seconde (attention en dessous de cette vitesse, vous devez impérativement stabiliser votre appareil pour ne pas obtenir de flou). Que se passe t’il si vous n’avez pas assez de lumière et que vous ne pouvez sélectionner une vitesse rapide même en utilisant la plus grande ouverture dont dispose votre objectif? .. Il vous faudra alors descendre en terme de vitesse, par exemple au 1/60 ou 1/30, mais en utilisant un pied pour fixer votre objectif et éviter ainsi tout risque de bougé. Un choix d’une vitesse de 1/500 laissera entrer beaucoup moins de lumière puisque l’appareil restera ouvert seulement 1/500 de seconde.
Comme pour les diaphragmes, si vous passez de 1/60 par exemple à 1/125 vous diminuez par deux la lumière reçue par l’appareil. Les vitesses élevées (1/250, 1/500, 1/1000) sont appelées vitesses rapides, les vitesses plus basses (1s, 1/15, 1/30) sont appelées vitesses lentes. En dehors de la sensibilité du film qui est un choix qui se fait lors de l’achat de la pellicule ( où par configuration de l?appareil numérique ), vous avez donc deux paramètres pour doser la lumière entrant dans votre appareil : l’ouverture et la vitesse.
Pour la même scène photographiée, vous avez donc plusieurs combinaisons possibles _ aussi appelés couples_ de réglages de ces paramètres pour réaliser une exposition correcte de votre pellicule.
Soit vous laissez entrer la lumière longtemps (1/30 par exemple) mais avec une faible ouverture (f/16 par exemple), soit vous laissez entrer la lumière très peu de temps (1/500) mais avec une grande ouverture (f/4). Reste encore à savoir quels réglages sont nécessaires en fonction de la scène à photographier. La cellule (ou posemètre) de votre appareil est là pour ça. Elle vous indiquera le réglage nécessaire ou plus exactement le couple de réglages nécessaires : si elle vous indique 1/125 à f8 à vous de préférer éventuellement le couple 1/250 à f5,6 puisque vous savez qu’en terme d’exposition il vous permettra d’obtenir la même quantité de lumière. Pour photographier un paysage ensoleillé, elle peut vous conseiller par exemple (à 100iso) des valeurs de l’ordre de 1/250 pour la vitesse et f8 pour l’obturation, par contre en soirée ou un jour maussade elle vous indiquera plutôt 1/125 à f4 car la scène est beaucoup moins lumineuse que sous le soleil et il faut à votre pellicule toujours la même quantité de lumière pour être exposée correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wawa-pictures.forumperso.com
grenault



Messages : 1
Date d'inscription : 17/02/2013

MessageSujet: Re: La lumière   Dim 24 Fév - 14:14

Matthieu a écrit:
Pour ce tuto nous avons choisi de travailler nos temps d’exposition en fonction de la lumière.

Voici donc une petite explication concernant l’exposition de vos photos :

Pour qu’une photo soit bien exposée, il faut que la pellicule ou le capteur reçoive la bonne quantité de lumière.
Cette quantité est mesurée par la cellule photoélectrique de l’appareil. La quantité de lumière nécessaire parvenant à la pellicule dépend de trois facteurs : l’ouverture, la vitesse, la sensibilité. L’ouverture (le diaphragme) peut être assimilée au diamètre du tuyau, la vitesse, au temps pendant lequel le robinet est ouvert et la sensibilité au volume du récipient. Il est donc possible de remplir le récipient avec un tuyau deux fois plus grand en laissant le robinet ouvert deux fois moins de temps... C’est la base de la photographie !

LE DIAPHRAGME

Le choix d’une ouverture (diaphragme) joue sur la profondeur de champ de la photo. Plus l’ouverture est grande (plus le chiffre est petit), moins la profondeur de champ est étendue. La profondeur de champ (profondeur de champ) est la zone de netteté (de 1m à 1.50 m, par exemple). Le choix du diaphragme conditionne donc le résultat obtenu. Pour détacher un visage du fond, on choisit une grande ouverture (petit chiffre), F2.8 par exemple. Pour un paysage, on pourra préférer une profondeur de champ maximum, donc une petite ouverture (grand chiffre), F11 par exemple.

LA VITESSE

Le choix de la vitesse conditionne aussi le résultat. Pour un sujet en mouvement, une vitesse rapide (1/1000) fige le mouvement. Le sujet est net. Avec une vitesse plus lente, on voit des effets de filé (impression de mouvement). Le choix de la vitesse est aussi imposé par l’objectif utilisé. Avec un 300 mn, il est convenu de ne pas utiliser de vitesses inférieures à 1/300, avec un 100 mn, 1/100... En dessous de 1/125, mieux vaut utiliser un pied.

LA SENSIBILITE

Les pellicules actuelles ont des sensibilités de 25 à 3200 ISO. Si vous voulez prendre des photos avec des vitesses élevées (sport), une grande ouverture, avec peu d'éclairage, mieux vaut choisir une pellicule de 400 ISO voire plus. Plus le chiffre est grand, plus la sensibilité est grande (demande moins de lumière). Par contre, le grain monte avec la sensibilité. Le grain se voit surtout sur des agrandissements (30x40 et plus). Certains capteurs numériques proposent des réglages sur 100, 200 ou 400 ISO.

Source : http://www.grenault.net/tech.htm

A préciser en bas du post original - Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» Lumière continue ou flash
» [roman]Au bout, la lumière E. Torres
» Two on a Tower (A la lumière des étoiles)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'artiste ! :: Supports :: Tutoriels-
Sauter vers: